Cece n’est pas un casino

Ceci n’est pas un casino

René Magritte est une figure indissociable de Knokke et du Littoral. Le peintre belge est aux côtés de Salvador Dalí et de Juan Miró le principal représentant du surréalisme et aimait se rendre dans la station balnéaire mondaine.

La vie de Magritte

Magritte est né en 1898 à Lessines. Il a étudié à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles entre 1916 et 1918. À l’origine davantage attiré par les œuvres abstraites, il s’est engagé rapidement après ses études sur la voie du surréalisme. L’artiste est resté profondément attaché à Bruxelles durant toute sa carrière. Il y a lancé un véritable mouvement avec des artistes partageant les mêmes idées, il a été rédacteur en chef de son propre magazine et a monté de nombreuses expositions en solo. Magritte a séjourné quelque temps à Paris où il a peint ses plus célèbres tableaux. « La trahison des images » restera à jamais connue pour son sous-titre : « Ceci n’est pas une pipe. » Après cette brève étape parisienne, l’artiste est revenu s’installer à Bruxelles.

Mais une autre ville, située à la Côte belge, était chère à Magritte : Knokke-Heist. Dans sa jeunesse, il se rendait en train plusieurs fois par semaine dans la station balnéaire, à l’instar de la plupart des jeunes peintres. L’artiste et ses amis y laissaient leur esprit créatif librement s’évader. Magritte s’est toujours exclusivement consacré à ses passions. Il n’a jamais cessé de photographier, filmer, faire du théâtre et peindre. Il a également retrouvé ce côté créatif et sérieux à la fois au casino. Knokke est ainsi rapidement devenue son terrain de jeu personnel.

Le Domaine enchanté

Dans les années 1950, Gustave Nellens a accédé au poste de directeur du Casino de Knokke. Gustave était un grand amateur d’art et collectionneur de nombreuses peintures de grands maîtres et d’artistes encore « inconnus » à l’époque. Animé par sa passion pour l’art, le directeur a commandé une fresque monumentale pour son casino et a fait appel à son ami René.

Ainsi, Magritte a peint en 1952-1953 sa célèbre peinture murale panoramique intitulée « Le Royaume enchanté », une exception dans l’ensemble de son œuvre. L’artiste peignait en effet rarement des fresques, et encore moins de cette taille. L’œuvre, également parfois appelée « Le Domaine enchanté », est composée d’une série de 8 panneaux qu’il a fait agrandir à la demande de Nellens en une fresque murale de pas moins de 70 mètres de long et 7 mètres de haut. L’artiste narre les histoires selon sa propre vision et son ressenti personnel. Il représente un mélange de fascination enfantine pour tout ce qui les entoure et de messages d’adultes. Il défie les occupants de la salle, rebaptisée en salle Magritte, de chercher sans cesse de nouveaux éléments et de se créer de nouvelles histoires.

La Salle Magritte

René Magritte est devenu, notamment grâce à la fresque, l’artiste célèbre aujourd’hui encore dans le monde entier. L’œuvre reste l’attrait principal du Grand Casino de Knokke. En rebaptisant à juste titre la salle du nom de son créateur, nous avons également fait pleinement honneur au « Royaume enchanté ».

La Salle Magritte accueille principalement des expositions, des banquets luxueux, des réceptions de mariage et des présentations de produit. Littéralement situé au cœur de l’œuvre, cet espace de 510m² offre un cadre unique à chaque événement.

En 2020, le casino fête son 90e anniversaire. Outre le passé glorieux du Grand Casino de Knokke, nous célébrons aussi la vie et l’impact de l’une de ses plus grandes vedettes : René Magritte.

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous ci-dessous pour rester informé de tous nos concours et promotions. Ne manquez ainsi aucune opportunité de gagner de jolis prix !

En m’inscrivant, j’accepte la déclaration de confidentialité. Vous pouvez toujours vous désabonner.